Ecrits de détenus

Théâtre et Prison

Depuis 2006, Valérie Durin intervient en milieu carcéral (maison d’arrêt et centre de détention) sous forme de stages ou d’ateliers réguliers tout au long de l’année. Elle met en scène les  détenus et depuis 2012 également les détenues -l’activité étant devenue mixte pour la première fois en France- au centre de détention de Joux la ville dans l’Yonne.

Cette activité a été mise en place grâce à l’initiative de Patrick Rigolet, coordinateur culturel du SPIP (service pénitentiaire d’insertion et de probation). Il est remplacé aujourd’hui par Jeanne Roy.

Les actions culturelles reçoivent le soutien du ministère de la justice et de la DRAC Bourgogne Franche-Comté.

Le moteur du théâtre permet d’enrayer la spirale d’échec et la difficulté d’affronter le regard de l’autre. La possibilité de découvrir les richesses de sa propre personnalité souvent insoupçonnées se conjugue avec l’épanouissement personnel et l’affirmation de sa place sociale. L’aventure théâtrale est à la fois individuelle et collective. L’esprit solidaire est requis et va de soi, comme en sport :

« on n’abandonne pas son équipe ».

Les règles du jeu sont incontournables. Elles doivent être acceptées sans condition. Souvent, c’est une lutte pour la régularité, l’assiduité, l’engagement et l’effort de mener à terme la proposition doit être constant dans un environnement paradoxalement toujours en instabilité. L’exigence, l’énergie et la discipline que requiert une année de théâtre, la ré-appropriation de sa parole, la maîtrise du verbe, l’invention de la fiction souvent adoptée pour la circonstance, la mémorisation du texte, le lâcher-prise du jeu réveillent l’individu et lui rendent une dignité et une confiance parfois inespérée.

Le travail est mené jusqu’à sa concrétisation : la présentation publique sur scène. (Théâtre d’Auxerre, Château de Monthelon espace de création, Cabaret l’Escale de Migennes) Ces événements contribuent à la valorisation des participants et à une incontestable avancée dans le processus de réinsertion.

 Très rares sont ceux qui ont dans leur vie poussé la porte d’un théâtre. Cette proposition ouvre un champ de découvertes et de connaissances nouvelles. Elle convoque l’envie de lutte contre son ignorance et celle des autres, de se questionner différemment, de changer d’angle de vue.

Valérie Durin a tiré une pièce de cette expérience : Numéros d’écrou portée par 15 comédiens amateurs.

Yonne Républicaine du 13.12.2017

Présentation publique au Théâtre d’Auxerre 11.06.2015

Yonnemag du 09.12.2017

Yonne Républicaine mars 2014

Ecrits de détenus

Ecrits de détenus longue peine après une année de théâtre et sa présentation publique.